Menu principal:

Maitres Chiens d'Avalanches des Hautes Alpes


Aller au contenu

Entrainements D'Automne



Une fois par semaine à partir de début septembre, tous les équipages cynotechniques
en avalanche se réunissent sur différents sites du département en «terrain sec».
Nous travaillons sur trois grands axes principaux : l’obéissance, la socialisation, la recherche.

L’obéissance :
Ce sont des exercices précis sur les différentes positions d’attente du chien ainsi que la marche au pied avec ou sans laisse. Cette discipline est très importante pour l’équilibre psychologique du chien. Pour notre activité, l’obéissance est primordiale pour la sécurité de notre animal au milieu des skieurs. Le travail avec le chien continu le reste de la semaine à la maison.
La socialisation :
Ce sont des exercices de travail au sein d’un groupe de même congénères. Le fait que le chien ignore celui-ci, lui permet de rester concentré dans l’activité olfactive que nous lui demandons.
La recherche :
Dans un premier temps ce sont des exercices de motivation, puis nous enchainons sur des recherches beaucoup plus longues avec un nombre de victime différent, afin de ne pas mécaniser le chien à un seul type de recherche.
Tous ces entraînements ont pour seul objectif de mieux préparer les équipes à la recherche en avalanche en toutes circonstances, avec plusieurs équipes cynophiles et éventuellement plusieurs victimes.
La préformation des jeunes chiens est indispensable pour aquerir les bases du travail en neige. Ici nous travaillons la motivation du chien ainsi que la ralation avec son maître.
Un travail d'obeïssance sur un parcours jaloné. Le rôle du conducteur, son anticipation sur les mouvements, est important afin que le chien ne fasse pas d'erreur sur les positions imposées.
Le 19 novembre 2011, un exercice d’héliportage avec la collaboration du PGHM de Briançon à été mis en place sur la commune de Saint Matin de Queyrière. L’hélicoptère du secours en montagne a été mis à disposition des équipes cynophiles civiles. Le but de cet exercice était de familiariser les chiens ainsi que leurs maîtres à l’embarque et au débarquement de l’EC 145.
Le bruit ainsi que le souffle des rotors perturbent les chiens. Il est indispensable pour familiariser ces chiens, de pourvoir faire de tels exercices. Merci au PGHM pour leur précieuse collaboration, matérielle et humaine.