Menu principal:

Maitres Chiens d'Avalanches des Hautes Alpes


Aller au contenu

Historique



Voici un petit mot d'histoire sur les chiens d'avalanches à travers les âges et comment notre association a vu le jour.

C’est au XVIIème siècle que les premiers Saint Bernard sont élevés par les moines du monastère afin de garder l’hospice du Grand Saint Bernard situé au col du même nom. Les exploits de ces chiens sont publiés. Ces récits racontent comment les chiens sauvèrent les soldats de Bonaparte lorsque l'armée de celui-ci franchit le col du Grand Saint Bernard.
Le Saint Bernard le plus connu est Barry qui, à lui seul, sauva prés de 40 personnes dans la neige. Ces chiens sont utilisés principalement pour retrouver les personnes égarées dans la tempête. Certains d’entre eux découvrirent des personnes ensevelies sous des avalanches.
Actuellement, le Saint Bernard n’est plus utilisé pour le secours en montagne.
C’est durant l’hiver 1937-38 que pour la première fois, un chien retrouve une jeune personne sous la neige.
Dix-huit garçons traversent un terrain avalancheux près du Schilthorn en Suisse. Ils déclenchent le glissement d'une plaque de neige qui les ensevelit. Les secouristes arrivent à retrouver 17 personnes saines et sauves en 2 heures. Une personne reste introuvable. Un chien bâtard accompagne les secouristes. C’est lui qui marque, par un grattage, l’endroit où est ensevelie la 18ème victime. Les secouristes localisent la personne avec leur sonde et la sauvent.
Deux ans plus tard, en 1940, le premier programme de formation « chiens de recherche en avalanches » est mis en place en Suisse.
En France se sont les unités spécialisées du secours en montagne qui forment les chiens d’avalanche.
Le 10 février 1970, une énorme coulée de neige se détache à 3 206 mètres d'altitude sur le versant de la Sassière. La masse de neige franchit le bras d'Isère et la route nationale pour finir sa course sur le foyer UCPA de Val d'Isère : 39 jeunes sont ensevelis et décèdent.
Suite à ce terrible accident, les premières équipes cynophiles civiles voient le jour pour soutenir les équipes du secours en montagne. Ce sont notamment les pisteurs secouristes qui forment les premiers chiens. Ils ont l’avantage de se trouver sur les domaines skiables, souvent à proximité des lieux d’accidents.
La formation des équipes se déroule en plusieurs temps : Dans un premier temps, les chiens, avec leur maîtres, suivent une formation d’environ 12 mois, accompagnés par l’association des « Maîtres chiens d’avalanche des Hautes Alpes ». L’équipe ne sera opérationnelle qu’après la validation du stage de 2 semaines, organisé par l’ANENA, et qui sera sanctionnée par un diplôme.
ANENA (Association Nationale d’Etude de la Neige et des Avalanches) est basée à Grenoble.
Tout au long de leur carrière, les équipes cynophiles doivent suivre des journées de recyclage, organisées par les Préfectures des départements de montagne. Ces 5 journées obligatoires permettent de vérifier le cadre opérationnel de ces équipes.
Fondée en 1982, l’Association des « Maîtres Chiens de Recherche en Avalanche des Hautes-Alpes » s’occupe de la formation des chiens de recherches mais aussi de les maintenir opérationnels. Deux moniteurs diplômés par l’ANENA s’occupent de la formation des jeunes chiens. Pour les chiens déjà opérationnels, des entraînements d’automne ont lieu en « terrain sec ».
L’association ne gère pas seulement les entrainements… Elle s’occupe également de l’achat de matériel : Radios de communication, structures gonflables (elles servent à la préparation des trous sur les terrains de recyclages), matériel de sécurité pour les équipes.
L’association doit favoriser l’insertion et la mise en œuvre efficace de ses équipes dans les déclenchements du plan de secours en montagne et dans sa mission de sécurité civile. L’Association est agréée « sécurité civile » au niveau départemental.
Elle se doit de mettre à disposition du Commandant de l’Unité Spécialisée de Secours en Montagne de permanence (PGHM, CRS), des équipes cynophiles, susceptibles d’être appelées en renfort. (Arrêté Préfectoral du 21 avril 1995)

Elle crée un réel dynamisme entre les équipes elles mêmes !

Notre association vit grâce aux cotisations des maîtres chiens, à quelques membres sympathisants et aux subventions accordées par certaines communes Haut-Alpines, par le Conseil Général et la Région PACA.
Liste des anciens maîtres chiens civils des Hautes-Alpes :
BLANC Christian (pisteur Arvieux), ALLONNEAU Georges (curé La Grave), VOLPONI Robert, SIMONET Jean (pisteur Puy St Vincent), RAVARY Jean-Gabriel (guide de haute montagne), BELLIER Gabriel (pisteur Serre Chevalier), GUERENDEL Thierry (pisteur Risoul), RIPPER Noël (pisteur les Orres), BONNAFOUX Camille (pisteur Risoul), FOUCHARD Jean-François (pisteur Serre-Chevalier), MARCIN Gilles (pisteur Orcières Merlette), CORNEDERA Jean-Louis (sapeur pompier), BORDET Marcel (sapeur pompier), CHEVALIER Stéphane (pisteur Orcières Merlette).
MINIER Philippe (pisteur Les Orres), BOUCHIER Gérard (sapeur pompier), LIMASSET Luc (pisteur Puy St Vincent), LOMBARD Isabelle (pisteur Montgenèvre), BEAURAIN Rodolphe (pisteur Risoul), DENIS Pierre (pisteur Puy St Vincent), MAGIAN Jean-Remi (sapeur pompier), QUINOES Sophie (RM Montgenèvre), DUNOYE Thierry (pisteur Puy St Vincent), Eric MONTANDON (pisteur Serre Chevalier), Bernard SERRE (pisteur La joue du Loup), Trilles Jean-François (pisteur Les Orres).

Liste des anciens maîtres chiens CRS 05 :
ROSTOLLAN François, IMBERT André, PERE Alain, DROUARD Stéphane, CHAIX Roger, COUTELLE Yves.

Liste des anciens maîtres chiens PGHM 05 :
BOVERO Daniel, REYMOND Guy, CORREARD Alain, ROTH François, THOMAS Jean-Marie, CHAPEL Louis, GOUZE Michel.