Menu principal:

Maitres Chiens d'Avalanches des Hautes Alpes


Aller au contenu

Securite en Montagne



Mieux vaut être sur la neige que dessous…pour y parvenir, il suffit parfois de respecter quelques règles simples de sécurité.
Au cours de l’hiver, les chutes de neige se succèdent et s’accumulent les unes sur les autres, pour constituer un manteau neigeux. Certains phénomènes physiques et mécaniques interviennent sur la saison. Les conditions climatiques, froid, vent, redoux, chutes de neige ou de pluie modifient la stabilité du manteau neigeux et constituent un millefeuille plus ou moins stable. Le risque d’avalanche va alors devenir plus ou moins important, augmentant le risque d’accident.


Quelques réflexions simples vont permettre d’organiser une randonnée hivernale dans de bonnes conditions. La méthode 3X3 est une méthode simple et efficace pour préparer sa randonnée. Trois paramètres sont à prendre en compte : «les conditions», «le terrain» et «le facteur humain» Ce dernier facteur est souvent oublié.
Dans un premier temps : Préparation de la randonnée
S’informer sur le BRA (Bulletin de Risque d’Avalanche) et le bulletin Météo.
S’informer auprès des experts locaux (service des pistes, bureau des guides et accompagnateurs en montagne, école de ski) et de toutes autres informations importantes sur les lieux de votre sortie.
Vérifier son itinéraire sur une carte au 1/25000, le temps estimé de la course, sa propre connaissance de l’itinéraire.
Qui participe à cette course ? Se renseigner de la forme physique des participants, comment sont-ils équipés, qu’elle est leur expérience !
Informer une tierce personne de l’itinéraire prévu et de l’heure prévue de retour.
Dans un deuxième temps : Départ pour la randonnée
En arrivant sur les lieux, vérification du BRA, observation du terrain, y-a-t-il des traces de ski ou de raquettes sur l’itinéraire.
Quels sont les conditions d’enneigement ? Evaluation des zones de neige soufflée, estimation des hauteurs de neige fraîche, y-a-t-il des signaux alarmants ? Quelle est la tendance météo ?
Evaluation du groupe au niveau condition physique. Contrôle des équipements et surtout du matériel de sécurité (DVA-pelle-sonde), d’autres pratiquants sont-ils sur le même itinéraire…
Dans un troisième temps : Sur le terrain
Rester vigilant quant aux conditions neige/météo pendant toute l’évolution de la randonnée : hauteur de neige fraîche, accumulations dues au vent, visibilité, rayonnement, dimension et type d’une éventuelle avalanche.
Vérifier toujours l’altitude, l’exposition, où-sont les parties les plus raides, savoir jouer avec le relief pour éviter certaines zones, adapter son itinéraire. Eviter la proximité des crêtes.
Rester à l’écoute de votre groupe, sentir l’état de fatigue générale, savoir garder de la discipline dans le groupe, évaluer le niveau de technique.
L’échelle européenne comporte cinq niveaux de risque : Partant du principe que le risque 0 n’existe pas en montagne l’échelle est coté de 1 à 5 avec un code drapeau.
1 faible, drapeau jaune
2 limité, drapeau jaune
3 marqué, drapeau damier jaune et noir
4 fort, drapeau damier jaune et noir
5 très fort, drapeau noir
Le risque zéro n’existant pas, il est de la responsabilité de chacun de rester vigilant et responsable lors de chaque sortie à ski, en surf ou en raquettes.
Partir en dehors des pistes balisées ne s’improvise pas : l’information auprès des professionnels et la préparation, matérielle et humaine ne sont pas à négliger au même titre que la vigilance tout au long de l’aventure.
Au moindre doute il est indispensable de savoir renoncer.